Kiliko cherche les nuages

Florence Cartraud

5 min
30 115
lectures
166
Image de Kiliko cherche les nuages
― Eh toi, là-haut, Soleil ! J'en ai assez que tu brûles mes cultures. J'en ai assez que tu assèches mon puits. Va-t'en, tu me fais mal aux yeux.
― Mais, c'est mon travail de briller ! C'est mon travail de réchauffer ceux qui ont froid et d'apporter la lumière.
― Eh bien, va faire ton travail ailleurs !
Aujourd'hui, Kiliko est décidé à chasser ce satané soleil. Il n'en peut plus.
Il a bien entendu parler des nuages qui apportent l'ombre et l'eau mais où les trouver ? Il se met à leur recherche, mais partout le soleil le poursuit, lui grille le visage et la terre sur laquelle il marche.
À l'heure où son ombre est rentrée sous la terre, Kiliko est de retour, bredouille. Le vieux sage lui conseille :
― Les nuages vivent loin d'ici, dans le Haut-Nord. Quand tu auras atteint la ligne de l'horizon, il faudra marcher jusqu'à la nouvelle ligne au bout de tes yeux. Là-bas, tu trouveras peut-être quelques nuages. Sois humble, tenace et rusé et tu trouveras ce que tu cherches. Sois vaniteux et fier et tu rentreras les mains vides. J'ai parlé, qu'il en soit ainsi.

Le lendemain, Kiliko se met en route. Le soleil le rattrape.
― Où vas-tu comme ça ? Tu espères échapper à mes rayons ?
― Laisse-moi tranquille, j'ai un long voyage à faire. Va brûler le crâne de quelqu'un d'autre.

Plus tard, Kiliko rencontre un éléphant qui patauge dans une mare. Il prend tellement de place qu'il ne peut même pas y remplir sa gourde. Tant pis, il boira au prochain point d'eau. Il atteint la première ligne dont lui a parlé le sage et trouve enfin un puits. Un énorme serpent y a élu domicile.
― Qu'est-cccccce que tu veux ? siffle le serpent.
Se souvenant de la leçon du sage, Kiliko répond :
― S'il te plaît, laisse-moi prendre un peu d'eau. J'ai marché très longtemps et je suis assoiffé.
― Essaie de lancer ta gourde dans le puits sans que je l'attrape et tu pourras prendre de l'eau.
Kiliko n'a pas envie de jouer, mais il a trop soif pour renoncer. Il saisit un bâton et le lance de toutes ses forces sur la tête du serpent en même temps que sa gourde. Le serpent, à moitié assommé, ne réagit pas assez vite et Kiliko arrive à prendre de l'eau. Ouf ! Après quelques rasades bien fraîches, il est ragaillardi et repart.

Quand il arrive à la deuxième ligne au bout de ses yeux, ses semelles ont fondu d'épuisement. Toute une famille de nuages ventrus, dodus et rebondis se prélasse un peu plus loin dans le ciel.
― Hourra, j'ai réussi ! s'écrie-t-il.
Il rassemble ses dernières forces et se dirige vers eux. Enfin, il savoure la fraîcheur bienfaisante de l'ombre et l'odeur de la terre humide !
Les nuages, amusés par l'apparition de ce petit bonhomme, lui versent quelques gouttes sur le visage et Kiliko sourit de toutes ses dents blanches.
Selon les conseils du sage, il les salue et leur dit :
― Bonjour Grands Nuages, je m'appelle Kiliko, je viens du Bas-Sud et j'ai voyagé longtemps pour vous trouver. J'ai besoin de votre aide pour chasser le soleil de notre village. Il grille tout sur son passage et nos animaux n'ont plus que les cailloux à brouter, nous n'avons plus une goutte d'eau.
Le père Nuage, étonné par cette requête, interroge la mère Nuage :
― Nous n'avons pas quelques cousins là-bas ?
― Oh, non ! répond-elle, ils sont partis ailleurs depuis longtemps.
Père Nuage s'adresse alors à Kiliko :
― Hélas, tu devras te débrouiller sans nous. Tous les nuages qui sont allés dans le Bas-Sud ont perdu leur eau. Il nous arrivera la même chose si nous venons chez toi.
Les enfants nuages ne sont pas de cet avis et insistent.
― Mais Papa, on ne peut pas laisser le soleil brûler ce village. Nous devons l'aider, c'est notre travail, tu as oublié ?
Mère Nuage, fière de ses enfants, ajoute :
― Mon époux n'est-il pas le plus téméraire et serviable des nuages de ce coin de ciel ? Si ce n'est pas le cas, il aurait bien changé !
Père Nuage semble sensible à cet argument.
― Nous n'arriverons pas seuls à éloigner le soleil du Bas-Sud. Nous devons appeler la Horde à l'aide.

Quelques coups de tonnerre plus tard, la Horde des Nuages est rassemblée.
― Moi, j'irais bien voir ailleurs s'il n'y a pas des champs à arroser, dit le plus vieux des nuages.
― Et moi, je remplirais bien un nouveau puits, le mien est plein et je n'ai plus rien à faire, renchérit le nuage gris-bleu.
Après une longue discussion, tous finissent par tomber d'accord : c'est le moment de partir abreuver d'autres paysages. Kiliko, tout heureux, danse de joie sous les gouttes.

Ils se mettent en route, Kiliko caracolant sur le chemin et les nuages batifolant dans le ciel, lâchant ici ou là une averse pour arroser les plantes rabougries et étancher la soif des animaux déshydratés. Arrivé près du village, le soleil cherche à barrer le chemin à la Horde, dardant ses terribles rayons.
― Laisse-nous passer ! Mes amis nuages vont donner à boire aux habitants du village que tu assoiffes délibérément.
Le vieux sage s'avance et gronde de sa voix d'orage :
― Depuis que la vie se nourrit de cette terre, les astres et les éléments cohabitent pour le bien de tous. Personne ne peut changer cela. Tu n'es pas le roi du ciel, Soleil, tu dois céder ta place. Va réchauffer d'autres contrées et les cycles que tu as bouleversés reprendront leur cours normal. J'ai parlé, qu'il en soit ainsi.
Impressionné par cette colère, le soleil range ses rayons et part se réfugier derrière l'horizon, emportant avec lui sa chaleur et sa poussière. Les nuages arrosent le village d'une pluie fine et continue, nettoyant les toits et les ruelles desséchées.
Les villageois s'empressent de faire la vaisselle et la lessive sous la pluie et remplissent cruches et bidons. Les fleurs se redressent, les vaches et les chèvres tirent leur langue rose pour recevoir les gouttes. Les enfants sautent dans les flaques.
Jusqu'à la nuit, tous chantent et dansent sous la pluie, certains que le soleil reviendra bien sécher leur linge et réchauffer leur cœur.

Depuis ce jour, Kiliko se réveille chaque matin de bonne humeur et ses chaussures ne fondent plus sur les chemins calcinés.

-- Illustration de Gabrielle Sibieude

Image de Kiliko cherche les nuages
166

Un petit mot pour l'auteur ? 26 commentaires


Pour poster des commentaires,
Image de Laurence Guillemin
Image de Frédéric Gérard
Frédéric Gérard · il y a
Une belle histoire. Bonne finale
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Un merveilleux conte qui ravira petits et grands. Je m'abonne et je vous offre mes 5 voix !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Mon soutien renouvelé à Kiliko. J’aime toujours,
Image de Marie Vercors
Marie Vercors · il y a
Charmant conte. Si seulement les vrais sages existaient...
Image de Florence Cartraud
Florence Cartraud · il y a
Le sage est tapi au creux de chacun de nos coeurs... Lui forcer la main pour qu'il se montre n'est pas toujours chose aisée. Merci pour votre commentaire
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Et je reviens vers ce conte si charmant. Un bouquet de cœurs et tous mes vœux Florence pour la suite des événements.
Image de Florence Cartraud
Florence Cartraud · il y a
Merci Jeanne, à suivre donc...
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Un texte en somme très "écolo". Mignon
Image de François B.
François B. · il y a
Mon soutien renouvelé pour ce très joli texte
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Voilà un bien joli conte.
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Je ne me souviens plus si vous aviez eu, avant la razzia des hacker, l'occasion de lire et peut-être de voter pour mon poème finaliste "Les bleus au cœur d'un bleu du cœur". Dans la négative, en voici le lien : Les bleus au cœur d'un bleu du cœur (Guy Bellinger) Je revote avec plaisir.
Image de Armelle FAKIRIAN
Armelle FAKIRIAN · il y a
Mes voix renouvelées pour ce joli conte.
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Je renouvelle mes voix ...
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Comme c'est joli !... Bonne chance à vous !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Belle Finale !
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Bonne finale, Florence.
Image de Florence Cartraud
Florence Cartraud · il y a
Merci pour vos re-votes ! J'aime traiter les sujets simples qui nous concernent sans qu'on y prête vraiment attention. Bonne finale à tous.
Image de Henri Valéro
Henri Valéro · il y a
si simple, si bon.
Question: les nuages à jaja, ça existe?
Un peu de navigation avec RIC-RAC vous est offert gratos par Henri. Serviteur!
Que du bonheur!

Image de Marc d'Armont
Marc d'Armont · il y a
Joli. Mon soutien à nouveau.
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
L'eau un bien si précieux ! Je revote !
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Je revote avec plaisir
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
Très très très beau ! Mon soutien.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Tous mes voeux de bonne finale , Florence.
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Mon soutien à nouveau !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir le charme de ce joli conte. Je redonne mes voix avec grand plaisir.