Un oiseau exotique

Justine Roux

4 min
3 146
lectures
34
Image de Un oiseau exotique

Étudiante en biologie, je suis passionnée de lecture et d'écriture depuis toute petite et aime m'évader dans des mondes fantastiques peuplés de personnages extraordinaires faits d'encre et de  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

La petite fille jouait au fond du jardin. Elle avait décidé qu'en ce doux après-midi d'été, elle serait archéologue. Munie de son seau de plage, d'une petite pelle en plastique et d'un gros pinceau emprunté dans l'atelier de son père, elle commença donc ses fouilles au pied du noyer. Elle enfonça ses genoux dans la terre humide et gratta le sol tantôt avec sa pelle, tantôt avec ses ongles. D'après sa carte, découpée dans un livre sur la piraterie pris dans la bibliothèque, un trésor devait se trouver non loin. Le premier trou n'ayant rien donné, elle fit le tour de l'arbre pour en faire un deuxième.

Son œil fut alors attiré par un petit objet brillant. Pas besoin de creuser finalement. La petite archéologue, pinceau en main, s'approcha et examina plus attentivement sa découverte.

C'était un œuf. Un œuf minuscule à peine plus gros que son pouce et aussi scintillant qu'une pierre précieuse. L'enfant prit l'œuf au creux de sa main et, abandonnant son matériel, remonta en courant vers la maison.

Sa mère était occupée en cuisine à faire un gâteau au chocolat pendant que son père, dans son atelier, pestait contre un pinceau mystérieusement disparu. La petite fille se faufila sans faire de bruit jusqu'à sa chambre.

Elle attrapa un lit dans la maison de poupée que lui avait confectionné son père et y déposa l'étrange petit œuf qu'elle mit au chaud sous sa lampe de chevet. Elle n'était plus archéologue, à présent, elle était une princesse d'Orient à qui un prétendant venait d'offrir un futur oiseau d'une espèce très rare. Elle ouvrit son armoire, enfila une jolie robe turquoise et se coiffa d'un diadème auquel elle accrocha un foulard irisé appartenant à sa mère, puis elle s'assit sur son lit face à l'œuf et attendit.

Bientôt, sa mère l'appela pour le goûter. Une délicieuse odeur de chocolat flottait dans la maison et vint lui chatouiller les narines mais elle résista. Elle ne voulait surtout pas manquer l'éclosion de son oiseau exotique. Elle entendit sa mère monter les escaliers. Elle cacha l'œuf derrière un ours en peluche et se redressa sur son lit comme sur un trône.

— J'ai décidé que je ne mangerai plus que des aliments bleus.

Sa mère referma la porte en souriant et redescendit à la cuisine, où elle mit son gâteau au frigo pour plus tard.

La petite princesse, fatiguée d'attendre sans rien faire, décida d'organiser un bal pour fêter la prochaine naissance de l'oisillon fabuleux. Elle disposa ses peluches en cercle et, une poupée dans les bras, se mit à danser en fredonnant au milieu de ses invités venus des quatre coins du monde pour l'honorer.

C'est alors qu'un petit craquement se fit entendre. La fillette laissa tomber sa partenaire et se tourna vers l'œuf, les yeux écarquillés. Des fissures apparurent progressivement et d'un seul coup, la coquille étincelante éclata !

Une étrange petite créature déplia ses ailes. Elle était toute nue et toute mouillée mais, surtout, elle brillait encore plus que sa coquille. Ce n'était pas un oiseau, même pas un oiseau exotique, c'était une fée !

La petite fille resta muette de surprise face à cette apparition qui dépassait son imagination. La fée s'étira et remua ses ailes. Elle décolla et vint se poser dans la maison de poupée, face au miroir dans lequel elle s'admira de longues minutes. Finalement elle se tourna vers l'enfant qui la fixait toujours. Elle frotta ses mains l'une contre l'autre et souffla dessus. Aussitôt, elle disparut, de la pièce comme de la mémoire de l'enfant.

La petite fille jouait au fond du jardin. Elle avait décidé qu'en ce doux après-midi d'été elle serait une fée. Munie d'une baguette magique présentant une ressemblance étrange avec une branche morte et d'un panier en osier rempli de fleurs, elle se mit à danser sous le noyer.

Elle fredonna d'abord et chanta bientôt une chanson de son invention sur l'éclosion d'un curieux oiseau. Elle ne savait pas vraiment d'où lui était venue l'idée mais elle la trouva jolie et elle eut envie de la raconter à ses parents.

En fait, elle avait envie de raconter plein d'histoires. À partir de demain, elle serait écrivaine. Ainsi elle pourrait partager ses aventures d'archéologue, de princesse, de fée et d'oiseau.

Plus haut sur une branche, une petite créature ailée observait la ronde de l'enfant en riant. Ce n'était pas un oiseau, même pas un oiseau extraordinaire, c'était une fée ! La fée de l'imagination et de l'inspiration.

_

Illustration de Pablo Vasquez

-- Illustration de Pablo Vasquez

Image de Un oiseau exotique
34

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires


Pour poster des commentaires,
Image de Djenna Buckwell
Djenna Buckwell · il y a
Très bien écrite et très mignonne, cette histoire !
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Bravo...
Image de Bri Com
Bri Com · il y a
C'est très mignon....