Short Édition
Image de Princesse boudeuse

Princesse boudeuse

Il était une fois un roi et une reine qui s’aimaient de tout leur cœur et qui désiraient avoir un enfant. Ils eurent bientôt la joie de mettre au monde une très jolie petite fille répondant au doux prénom d’Agathe.

Tout le monde était aux petits soins pour la nouvelle princesse : on l’habillait de robes plus jolies les unes que les autres, ses cheveux soyeux étaient brossés chaque jour avec application, ses chaussures vernies brillaient de mille feux. Elle n’avait pas le temps de désirer quelque chose, la moindre de ses envies était satisfaite avant même qu’elle n’y pense.

Quand vint le temps pour elle d’apprendre à lire, le roi et la reine décidèrent de l’envoyer à l’école du village le plus proche ; ils désiraient lui faire connaître des enfants de son âge et l’habituer à un peu de discipline. Agathe était en effet une enfant solitaire et taciturne, souvent capricieuse et surtout boudeuse ! La moindre contrariété lui faisait baisser la tête, hausser les épaules et il n’était plus possible de lui adresser la parole pendant plusieurs jours.
Les écoliers du village furent très fiers d’accueillir une personnalité aussi importante dans leur classe. Une princesse !... Tout impressionnés, ils acceptèrent avec patience ses sautes d’humeur et firent tout leur possible pour qu’elle se sente heureuse parmi eux. Ils veillaient à choisir des jeux qui ne risquaient pas de froisser ses belles robes ou de salir ses chaussures vernies. Malheureusement, leur gentillesse ne semblait pas toucher le cœur d’Agathe qui boudait toujours autant et restait des journées entières seule dans son coin, le nez froncé et la tête rentrée dans les épaules. Plus personne n’osa lui adresser la parole.

Un beau matin de printemps, un nouvel élève arriva dans la classe. Jeannot était joyeux, dynamique et jouait merveilleusement au ballon. Il fut instantanément adopté par les autres enfants. Agathe, elle, boudait toujours. Intrigué, Jeannot s’approcha et lui demanda doucement :

— Bonjour, je m’appelle Jeannot, et toi ?
Pour toute réponse, la princesse lui tourna le dos.
— Elle boude depuis des mois, expliqua un autre élève, c’est la princesse boudeuse !
Jeannot n’était pas du genre à se laisser impressionner par une princesse, toute boudeuse soit-elle. Mais comment la faire sortir de son coin ?
— Veux-tu jouer à la balle aux prisonniers avec nous ? demanda-t-il simplement, sans obtenir de réponse.
— S’il te plaît, insista-t-il, viens jouer !
— Pourquoi ? daigna répondre Agathe qui lui tournait toujours le dos.
— Parce que j’ai besoin de toi.

Agathe le regarda droit dans les yeux. À la surprise de tous, elle le suivit dans la cour de récréation pour prendre place au milieu des élèves stupéfaits.
La partie fut longtemps indécise. La princesse ne ménageait pas sa peine, elle se révéla très habile et fit gagner des points à son équipe qui remporta la victoire. Ses coéquipiers la félicitèrent chaleureusement.

Ce soir-là, Agathe arriva au château dans un état pitoyable : ses cheveux étaient emmêlés, sa robe toute sale et ses chaussures vernies avaient perdu leur brillant mais… elle souriait !

A compter de ce jour, le roi et la reine s’habituèrent à voir leur fille rentrer de l’école couverte de boue, les genoux parfois écorchés mais la mine resplendissante. Ils étaient heureux de son nouveau bonheur.
La petite princesse trop choyée et dorlotée était métamorphosée. Agathe voulait être Agathe tout simplement.
Il fut décidé de la laisser s’habiller à sa convenance : en pantalon, tee-shirt et baskets. On lui permit même de faire couper ses longs cheveux.

A présent, en attendant de devenir reine, elle court chaque matin à l’école, impatiente de retrouver ses copains.

 

27 VOIX

zagatub
Image de Pascale Bouss

Pascale Bouss

Je suis née en région parisienne le 15 août 1958. J’ai un mari et 3 enfants, qui sont grands aujourd’hui ! Mon travail d’institutrice m’a donné l’envie de découvrir et de partager de jolies histoires… mais aussi d’en écrire quelques-unes !

Lire ses œuvres
Le p'tit plus de Bob
Longtemps, on a exclu les filles des sports jugés « trop violents » (foot, rugby, boxes, cyclisme…) Pourtant les femmes peuvent pratiquer tous les sports ! Dans les faits, beaucoup de disciplines sportives comptent moins de 20% de femmes. Bien que le monde sportif ait évolué, il y a toujours très peu de femmes dans certains sports, comme le rugby. description

A découvrir

Du même thème

Image de Que la magie scénique vous accompagne !

De la même durée

Image de Quel charabia !

De la même durée

Image de Victor

De la même durée

Image de La Boîte à rires