Short Edition
Les lacets défaits de Noémie

Les lacets défaits de Noémie

Ce matin-là, sur le chemin de l'école, Thomas fut intrigué par la petite fille qui marchait devant lui, tête baissée. Elle ne quittait pas ses pieds des yeux, comme si elle avait peur de tomber. Et pour cause, ses lacets traînaient par terre lamentablement !

— Tu devrais les attacher ! intervint le garçon.
— Je ne peux pas, répondit la fillette en soupirant.
— Dis plutôt que tu ne sais pas faire tes lacets ! fit Thomas, moqueur.

La petite fille, vexée, s'éloigna à grands pas, manquant de trébucher à plusieurs reprises.

Tout au long de la journée, Thomas l'observa. Il l'observa dans la salle de classe, dans la cour de récréation, sur le toboggan, et même à la cantine. Pas une seule fois la fillette, qui s'appelait Noémie, ne fit ses lacets ! Et même quand la maîtresse lui avait suggéré de les attacher, elle avait refusé poliment.

Le comportement de la nouvelle intriguait beaucoup Thomas... Il voulut en savoir plus.
Alors, pendant la récréation de l'après-midi, il s'approcha de la fillette, qui faisait de la balançoire.

— Pourquoi tu n'attaches pas tes lacets ? demanda-t-il, perplexe, les yeux rivés sur les souliers de Noémie.
— Et toi, pourquoi tu es trop curieux ? répondit la fille du tac au tac.

Noémie descendit de la balançoire, un sourire malicieux sur les lèvres.

— Peut-être qu'ils sont magiques, chuchota-t-elle, prenant un air mystérieux, et que si je les attache il pourrait se passer quelque chose...

— Moi je suis sûr que tu ne sais pas faire tes lacets, insista le garçon, les bras croisés.

La fillette sortit alors de sa poche un scoubidou qu'elle noua devant lui à la façon d'un lacet.
Puis, sans un mot, elle s'éloigna, après avoir adressé à Thomas un dernier sourire énigmatique...

Le garçon ne savait plus quoi penser. Se pouvait-il que les lacets de Noémie soient réellement enchantés ?

***

Quand elle arriva chez elle ce soir-là, Noémie, furieuse, donna une tape sur l'épaule de son grand frère, Antoine.
— Plus jamais de cap' ou pas cap' avec toi ! C'est vraiment nul de marcher les lacets défaits !

Thomas, quant à lui, rêva toute la nuit de lacets qui, une fois noués, permettaient de voyager dans le temps et même de se rendre invisible...

36 VOIX

zagatub
Marine Donnadieu

Marine Donnadieu

Passionnée de lecture depuis l'enfance, j'ai commencé à écrire à l'âge de 14 ans. Depuis je pose rarement ma plume, hormis pour m'adonner à mes autres passions : la photographie et la pâtisserie. Mon Tardis à moi, c'est mon imagination ! Et à son bord je voyage dans nombre ...   [+]

Lire ses œuvres

A découvrir

Du même auteur

Le choix de Milah

Du même thème

J’attends les clefs

De la même durée

Quel charabia !

De la même durée

Victor