Calendrier de l'Avent

Chaque jour de décembre, découvre une histoire

Lundi 4 Décembre

Voyage au Pays des glaces #4

de Tanguy Mandias

 

L’Histoire de la Ville à Monter Soi-même

 

Roulant à toute vitesse sur les routes neigeuses de Suède, Balthazar et Tatie sont de plus en plus près de la Laponie où Balthazar pourra enfin donner en mains propres sa lettre au père Noël. Les voilà tous deux dans d’immenses plaines désertes longeant la mer Baltique sous les assauts des grands vents du Nord…

— Tu as vu, Tatie ? interroge Balthazar, les yeux écarquillés.

— Oui, c’est fort étrange, les villes que nous traversons ont vraiment toutes la même tête… Seuls les noms changent ! Et je n’ai vu aucun habitant non plus…

— Regarde celle où nous arrivons !

— Par mes couettes, que s’est-il passé ?

La ville devant laquelle ils arrivent est comme… Intégralement démontée, comme si elle était constituée de briques de jouets ! Les murs, portes, toits, cheminées traînent tous au sol, désolidarisés ! Devant les restes de la ville, emmitouflée dans une grande parka et les deux pieds dans la neige, une femme aux cheveux blonds pleure à chaudes larmes.

— Allons voir ! dit Balthazar en sortant de la voiture.

Face à la ville démontée, la femme pleure tout ce qu’elle sait. À ses pieds, un plan de montage, piétiné dans la neige, et une cheminée isolée du reste des pièces.

— Bouhouhouh ! Jagkommeraldrig dit ! pleure la dame, désespérée.

— C’est du Suédois ! s’exclame Tatie. Je crois me souvenir de mes cours de la fac, j’espère ne pas dire de bêtises… Alors, hum : Hur är du gurka ?

Tatie et la dame discutent un court instant en Suédois, puis Tatie se retourne vers Balthazar, l’air interloquée.

— Alors, que t’a-t-elle raconté ?

— Une bien étrange histoire figure-toi. Vois-tu, dans ce pays, chacun a une ville qui lui est propre : une ville à monter soi-même. L’immense usine qui dirige le pays fabrique ses villes en kit identiques vendus à travers le monde entier. Quant à cette pauvre dame, c’est la seizième fois qu’elle monte sa ville mais elle doit mal s’y prendre car à chaque fois qu’elle finit, il lui reste toujours une pièce qui n’est pas utilisée !

— Étrange histoire en effet… murmure Balthazar en observant la cheminée au sol devant eux.

— En tout cas, c’est problématique, dit Tatie. Elle refuse de monter une nouvelle fois sa ville ! Avec tous ses débris nous ne pourrons pas passer… Et c’est la seule route à des kilomètres à la ronde ! dit-elle en soupirant un gros nuage de vapeur.

— Et alors, dit Balthazar étonné. Où est le problème ?

— Nous ne pourrons pas arriver à temps en Laponie, et ta lettre…

— Pas pour ça, Tatie, pour sa ville ! Où est le problème s’il y a une pièce en trop ? Sa ville est quand même construite, non ? Elle devrait être fière de sa pièce en trop : c’est ce qui rend sa ville unique, parmi toutes ces villes identiques, c’est ce qui fait que sa ville est sa ville, et aucune autre ! Dis-lui ça Tatie, et aidons-la à reconstruire, une dernière fois !

Le visage de Tatie s’illumine et elle se retourne pour parler avec entrain à la bâtisseuse démotivée. Au fur et à mesure des explications, le visage pâle de la dame s’éclaire aussi, elle regarde Balthazar de ses grands yeux bleus et fait un grand hochement de la tête.

Tous trois se retroussent les manches et, en quelques instants, la ville est reconstruite ! Cette fois, la pièce en trop est une belle bouche d’incendie bien rouge, que la dame a tôt fait d’ériger en monument au centre de sa ville. Elle se retourne vers Tatie et Balthazar, leur fait un grand sourire, les enlace tous deux dans ses bras puissants et leur souhaite bonne chance pour la suite de leurs aventures.

Quand Balthazar et Tatie s’éloignent, elle leur crie quelque chose en suédois que Tatie traduit ainsi :

« Adieu étrangers, merci de m’avoir aidée à construire ma ville, qui est aussi belle que toutes les autres, mais qui dans mon cœur brillera comme une étoile dans l’obscurité ! »

 

___

Illustration de : Pablo Vasquez

Un commentaire ?


Pour poster des commentaires,
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des villes en kit à construire soi-même, est-ce que ça commence par un L ?
Heureusement Tatie a trouvé la pièce manquante ! Très belle histoire !

·
Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une bien sympathique étape ! :-)
·
Ki Mandias
Tanguy Mandias · il y a
Merci :D
·
LBC
LBC · il y a
Zoli !
·
Ki Mandias
Tanguy Mandias · il y a
Merci LBC ;)
·
Coum
Coum · il y a
J'ai aimé les passages de cette histoire.
·
Ki Mandias
Tanguy Mandias · il y a
Ravi qu'ils vous aient plu, Coum :)
·

Calendrier de l'Avent

Chaque jour de décembre, découvre une histoire

Inscris-toi pour la recevoir par mail :