Le blog de Charlotte

Il faut sauver Noël #1 publié il y a

Il faut sauver Noël #1

Une nouvelle inquiétante

 

On était à quatre jours du 25 décembre et, dans l’entrepôt de stockage des jouets, tout là-haut à Korvatunturi, en Laponie finlandaise, les lutins sentaient que quelque chose n’allait pas. Le père Noël était d’une humeur morose, ses blagues habituelles restaient coincées dans sa barbe blanche, c’est à peine s’il les avait gratifiés d’un « hmm hmm » distrait ce matin.
Quant à son bras droit, Monsieur Carnom, il était carrément revêche et pas du genre à prendre des gants avec les lutins.
Aussi bien chez les manutentionnaires que chez les chefs de brigade préposés à l’emballage, ou encore chez les lutins plus chevronnés chargés de vérifier les adresses (tâche délicate entre toutes), la tension était palpable.

Les craintes des employés se précisèrent lorsqu’ils reçurent tous un SMS de convocation à une réunion le soir même.

— Ça sent le roussi, tu as vu ça ? dit Karl à son copain Luis.
Ils furent rejoints par Tom et Kevin qui renchérirent :
— Par ma barbichette ça sent vraiment le roussi !

Les lutins venaient de tous les continents mais n’avaient pas besoin d’interprète pour se comprendre : le père Noël leur avait offert de s’implanter une puce de traduction automatique insérée dans le pavillon de leurs longues oreilles.

Engoncé dans ses bottillons et sa parka, Monsieur Carnom pinçait ses lèvres qui se réduisaient à un trait. Le père Noël, lui, entortillait les poils de sa longue barbe autour de ses doigts et clignait des yeux sans arrêt, mais pas à cause du froid coupant… Enfin, il prit la parole :

— Mes petits amis, l’heure est grave. Nous avons pris du retard dans la préparation des colis que mes rennes et moi devrons distribuer sous les sapins de tous les enfants sages d’ici trois nuits. Vous savez qu’il y a de plus en plus d’enfants qui attendent impatiemment le jour de Noël pour recevoir ne serait-ce qu’un seul petit cadeau. Vous allez devoir faire des heures supplémentaires, sinon nous n’y arriverons pas à temps et les enfants seront très déçus. Il n’est pas question que les jouets arrivent trop tard. Les enfants ont confiance en moi pour la livraison des cadeaux, et en vous pour la préparation !

Les lutins protestèrent bruyamment. Eux qui étaient choyés par leur patron et n’avaient jamais connu de surmenage grâce à une organisation sans faille rodée depuis deux mille ans, craignaient maintenant pour leur repos bien mérité.

— Des heures supplémentaires ? Bien sûr nous aimons préparer les cadeaux pour les enfants sages, mais qu’allez-vous nous donner en échange ? Nous allons être trop fatigués !

— Euh... c’est que... reprit le père Noël, les réserves de bonbons et de gâteaux, de yaourts et de glace au chocolat sont presque épuisées. Malheureusement, aujourd’hui je ne peux rien vous promettre : la situation est délicate et nous devons tous faire un effort… Mais c’est promis, quand les conditions seront meilleures, je vous récompenserai !

— Non, dirent les lutins décidément bien têtus, nous n’acceptons pas de promesses : si vous ne trouvez pas de solution, nous cesserons le travail demain matin !

___

Illustration de : Pablo Vasquez

Un commentaire ?


Pour poster des commentaires,
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Des lutins rebelles??? On aura tout vu en 2017! J ai hâte de voir comment tu vas t en sortir Fred.... bravo!
·
Image de Klelia
Klelia · il y a
Une entreprise des plus modernes... mais ça sent la grève !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Les lutins ne vont pas se laisser faire !
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
A bas les cadences infernales ! Qui dirigera le syndicat des lutins ?
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Patricia ! Il y a quelques fortes personnalités chez les petits lutins !
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Ton texte m'a beaucoup réjouie, Fred. Il est si drôle! J'aime l'idée que les employés du père Noël reçoivent des SMS. Je suis cependant d'accord avec le combat syndical des lutins et je souhaite pour tous
que cela se règle très rapidement!

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Claire, tu découvriras la suite jusqu’à dimanche, les lutins sont très déterminés !
·
Image de Maour
Maour · il y a
Et toc!
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Ben mince si les lutins sont en grève... à suivre alors !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Les négociations sont en cours :-)
·
Image de Augustin Quatrevingtrois
Augustin Quatrevingtrois · il y a
Oups! Je dirais même mieux... ça sent le roussi!!! Ah ah ah! Au travail les lutins et avec le sourire! Bon courage. Bonne journée.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Au travail, comme vous y allez Augustin ! Les lutins sont des êtres déterminés et le père Noël et son bras droit ne sont pas encore sortis du gué ! Belle journée quand même, Augustin !
·
Image de Coum
Coum · il y a
Un coup de chaud chez les lutins. Le Père Noël et son bras droit trouveront-ils les clés pour débloquer cette situation de manière zen et positive ?
Merci Fred pour ce conte !

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Là est la question, Coum, et tu te doutes bien que la narratrice va te faire attendre jusqu’au dernier épisode pour découvrir si oui ou non tu auras tes cadeaux sous le sapin ;-)
·
Image de Coum
Coum · il y a
Un seul cadeau m'irait très bien ;-)
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
La grève des lutins de Noël devrait-être interdite par la loi ! :(
J'espère que Père Noël va pouvoir trouver une solution parce que je veux mes cadeaux et je les veux à temps !

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ha ha Joëlle, pour le savoir tu devras lire tous les épisodes car la narratrice qui est dans le secret des lutins a concocté un suspense digne d’un vrai thriller (mais innocent, le thriller)
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
La narratrice est une affreuse perverse ! :(
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci, Pablo Vasquez, pour votre illustration excellente du père Noël perplexe devant ses lutins et leur mutinerie bien inquiétante. Un dessin qui traduit parfaitement l’état d’esprit de ces petits êtres débordés de travail. Je suis très fière de voir mon conte illustré de magistrale manière par vos crayons.
·